BAM !
Bibliothèque Associative de Malakoff
16/04 – 16h30 – Séminaire : Pour une philosophie politique critique n°3
Categories: Évenements

La critique d’un ordre social et politique a besoin d’une perspective, d’un horizon de sens pour parvenir à problématiser les analyses ; le seul point de vue qui vaille en ces domaines, c’est celui de l’émancipation humaine [ Présentation du séminaire ].

 

1

 

« Une toute autre Histoire des débuts du XXe siècle »

 

Cela signifie qu’à cette date il n’est plus seulement un mode de production, mais qu’il a inscrit sa dynamique dans tous les champs de l’activité humaine et pas seulement dans ce qu’on nomme « économie ». Le juridique, le politique, le social, les mentalités, la vie quotidienne et tous les rapports des hommes entre eux ou avec la biosphère, tout a été bouleversé, contaminé à des degrés divers par la recherche tous azimuts de la « valorisation de la valeur », même si des formes anciennes perdurent. Une nouvelle civilisation, capitaliste, est en train de prendre possession du monde occidental.

Dire que le capitalisme structure de manière majoritaire l’Occident en submergeant l’ancienne civilisation héritée de la Renaissance, c’est dire qu’il va progressivement coloniser le Réel, le Symbolique et l’Imaginaire des êtres. Coloniser le Réel, c’est-à-dire la vie matérielle, coloniser le Symbolique, c’est-à-dire tout ce qui permet aux gens de se parler, coloniser l’Imaginaire, c’est-à-dire tout ce qui leur permet de rêver.

L’accumulation du capital, l’exploitation et la domination qu’il suppose ont été grandement facilités par la triple alliance (sciences-industries-Etats-Nations) qui se noue au milieu du XIXe siècle, par l’expansion du colonialisme et de la division internationale du travail, par la mondialisation de la finance, des échanges inégaux et de l’idéologie libérale, par l’invention du travail industriel à la chaîne, du fordo-taylorisme et de sa production prolifique, par un eugénisme qui visait tous les « improductifs » et enfin par la guerre impériale, industrielle, totale et mondiale. Ce qui fait qu’en 1918, l’ancien monde n’existe plus qu’à la marge et dans le souvenir des êtres humains nés au XIXe siècle.

J-M Royer.

RDV à 16h30 à la BAM!

 

 

Documents préparatoires :

a. Taylor, un des artisans des obsolescences , b. Émergence puis effondrement d’une civilisation capitaliste en Occident , c. Interview et film de T. Le Texier.

 

Émission « Sortir du capitalisme » du 15 mars sur Radio Libertaire :